les effets du tabac

Les effets du tabac

 

L'effet du tabac:

La dépendance:

La nicotine est la drogue contenue dans le tabac qui est responsable d'une dépendance puissante. Les spécialistes classent la nicotine avant l'alcool, la cocaïne et l'héroïne en ce qui concerne la gravité de la dépendance créée par son usage.

Critères de dépendance à la nicotine :

Tolérance : manifestée par le besoin d’accroître les doses consommées pour obtenir une intoxication ou un effet désiré ou une diminution des effets à dose consommée             constante
Symptômes de sevrages à la suite d’une période d’abstinence
Fumer plus ou plus longtemps que prévu
Un désir persistant de fumer et des efforts infructueux de diminution ou de contrôle de la consommation
Beaucoup de temps passé à fumer ou à se procurer du tabac
Abandonner ou réduire ses activités sociales, professionnelles ou de loisir à cause du tabac
Continuer de fumer malgré la connaissance des risques pour la santé.

La plupart des fumeurs expriment leur désir de renoncer au tabac, mais souvent cela paraît très difficile. Et cette difficulté est d'autant plus grande que l'âge de début est la plus précoce.

L'explication des phénomènes de dépendance passe par la compréhension du mécanisme de récompense dopaminergique (comme pour toutes les autres substances psychoactives).

L'irritation par le tabac de la muqueuse bronchique agit sur les cellules ciliées de la muqueuse bronchique :

. elles se paralysent dès les premières bouffées de tabac,
. elles ne remplissent plus leur fonction d'épuration par l'escalator muco-ciliaire,
. elles disparaissent progressivement.

- Les cellules glandulaires et les glandes bronchiques :

. elles sécrètent de plus en plus de mucus, de viscosité élevée.

En conséquence de cette altération de la muqueuse :

- la stagnation des sécrétions durant la nuit oblige le fumeur à tousser durant quelques temps pour une toilette bronchique matinale.
- La toux devient le seul recours pour épurer mucus et particules.
- Quand la toux et l'expectoration durent au moins 3 mois par an depuis plus de 2 ans, le fumeur est atteint de "bronchite chronique".

Dès ce stade il faut informer un malade qu'il n'est pas seulement atteint d'une "toux du fumeur" mais d'une "bronchite chronique", maladie grave tuant deux fois plus que les accidents de la route.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×